La neuvaine à saint Dominique avec les soeurs de Chalais

chalais2chalais1

C’est une tradition qui dure encore aujourd’hui : chaque année, les moniales dominicaines de Chalais invitent un frère étudiant pour prêcher la neuvaine à saint Dominique. Cette année, c’est le frère Jean-Baptiste qui s’est prêté à cet exercice.


Car il s’agit d’un exercice très formateur : prêcher aux Complies pendant les neuf jours qui précèdent la fête de saint Dominique le 8 août. La vie de saint Dominique peut être abordée de multiples manières. Et chacune en révèle l’abondance de grâces qu’il a reçues. Préparer cette neuvaine m’a donc donné l’occasion, une nouvelle fois, de comprendre ce qui est à l’origine de l’Ordre des Prêcheurs et de me fortifier dans son charisme pour aujourd’hui. Le thème choisi était celui de la ville : et si prêcher n’était pas une manière de construire et d’habiter une ville ? C’est ce que j’ai tenté de montrer au long de cette neuvaine, non sans appréhension devant ce public averti !

Mais cette neuvaine est avant tout un temps partagé avec les sœurs moniales et les frères de passage dans l’attente d’une fête. Et les sœurs savent très bien préparer une fête. C’est donc dans la joie simple et familiale que nous avons rendu grâce ensemble pour la vie de saint Dominique et pour les fruits qu’il a portés jusqu’à aujourd’hui.

Ce contenu a été publié dans Apostolat. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.