Une rentrée bien chargée !

Chez les dominicains, ‘septembre’ rime avec ‘professions’. Cette année, nous sommes trois à avoir fait notre première profession religieuse dans l’Ordre des Prêcheurs. Il s’agit du frère Matthieu, du frère Cyprien-Marie et de moi-même.

Professions simples Professions simples Professions simples Professions simples

Aussitôt engagés, aussitôt embarqués… Moins de 24 heures après avoir fait vœu d’obéissance, nous faisions route, sous le regard attentif de notre nouveau père-maître, vers Lyon où nous sommes désormais assignés pour y entamer notre premier cycle d’étude.

Aussitôt installés, aussitôt rentrés… S’il demeurait encore des questionnements quant à notre nouvelle vie, le premier cours de théologie à la Catho lançait sur les chapeaux de roues notre année universitaire et notre vie de frères étudiants.

Messe de rentrée du St-Nom-de-Jésus Nouveaux frères étudiants Venia d'un frère dominicain Frères dominicains

Les frères, justement, parlons-en !!! Ceux du couvent du St-Nom-de-Jésus nous ont reçus avec beaucoup de bienveillance. Très vite, nous nous sommes sentis chez nous. A ma grande surprise, ce couvent, beau et agréable à vivre, bénéficie d’une atmosphère assez silencieuse malgré sa position en centre-ville (si tant est que les enfants de l’école primaire attenante ne soient pas en récréation !!).

Début octobre, le traditionnel pélé du Rosaire nous a ensuite donné l’occasion de retrouver les frères à Lourdes, nous associant ainsi à cette mission communautaire de première importance. Surtout, ce fut pour moi l’occasion de prendre d’avantage la mesure du dévouement et de l’attachement de tous à ces quelques jours passés chaque année auprès de la Mère de notre Seigneur.

Début novembre, les journées interprovinciales des frères en formations nous ont rassemblés au couvent de La Tourette autour du thème de la Miséricorde. Au total, nous étions une trentaine de frères venus de Suisse, de Belgique et de France. Avec tout ce petit monde le couvent retrouva pour quelques jours sa vocation initiale de Studium (couvent d’étude), rendant ainsi, soudainement, vie et sens à ce bâtiment. Moi qui ne suis pas un grand amoureux de l’architecture de ce couvent, il me faut bien reconnaître avoir apprécié ces lieux de manière nouvelle lors de cette session.

Session interprovinciale des studentats Session interprovinciale des studentats Session interprovinciale des studentats  Session interprovinciale des studentats

Je ne peux pas finir sans évoquer les premières soirées de ‘La Cave’… Comme vous le savez sans doute, nous bénéficions depuis quelques semaines d’un nouvel outil apostolique, à savoir le bar associatif baptisé la cave des Dominicains. Inauguré depuis un mois, il gagne petit à petit sa vitesse de croisière. Pour nous, frères étudiants, il s’agit avant tout d’assurer une disponibilité bienveillante auprès des jeunes qui prennent possession des lieux. L’enjeu étant que les adhérents fassent vivre eux-mêmes la cave afin qu’elle devienne opportunité de retrouvailles, de rencontres et de dialogues, mais aussi d’évangélisation. A côté de cela, notre belle tireuse à pression nous initie aux délicatesses de certains breuvages subtilement parfumés, unifiant joyeusement convivialité et plaisir sous le patronage de Pier-Giorgio Frassati.

lacave3 lacave2 lacave1 dsc01389

Comme vous le voyez, nous n’avons nullement le temps de nous ennuyer, d’autant plus que je n’ai pas évoqué ici nos apostolats personnels ! Ce sujet fera sans doute l’objet d’une prochaine publication.

En attendant, nous nous confions à vos prières, et vous disons à bientôt pour de nouvelles aventures !

Fr. Mathieu-Marie Trommer, o.p.

Ce contenu a été publié dans Apostolat, Études, Frères étudiants à Lyon, Professions. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.