Entrée au Carême – Boire à la source

Du Mercredi 14 février au Vendredi 30 mars, nous vivons le temps du carême. Du mercredi des Cendres au Vendredi saint, comment ce temps peut-il irriguer notre vie de chrétiens et de Dominicains ?

Faisons le pari que ce temps de simplification, de purification… n’est pas un temps de sécheresse, mais un temps de retour à la source.

La première lecture de ce Mercredi des Cendres est un cri du Seigneur exprimé par le prophète Joël (Jl 2, 12-18) « Revenez à moi de tout votre cœur, dans le jeûne, les larmes et le deuil ! »

Ce n’est pas un mouvement à accomplir chacun de son côté : le Seigneur nous appelle ensemble. « Réunissez le peuple, tenez une assemblée sainte, rassemblez les anciens, réunissez petits enfants et nourrissons ! ». Nous pouvons nous appuyer les uns sur les autres au long de ce chemin.

De Dimanche en Dimanche, nous lirons et revivrons les grandes étapes de l’Alliance entre Dieu et son Peuple, jusqu’à l’Alliance scellée en son Fils sur la croix.

Dans la liturgie des heures, l’office des lectures nous offre à méditer le livre de l’Exode où Dieu délivre son peuple, puis le lent déploiement aux Livres des Nombres et du Lévitique où l’Homme apprend à se laisser conduire par Dieu. Les dernières semaines déroulent la lettre aux Hébreux, où nous contemplons le Christ Jésus, Prêtre unique de la nouvelle Alliance.

Le parcours liturgique qui nous est donné par l’Eglise pour parcourir ce temps de désert fait écho dans l’Ordre des frères prêcheurs à nos propres origines.

 

Nous trouvons d’abord en Saint Dominique un exemple de vie dans la pauvreté, la prière et le partage. Les traditions de l’Ordre nous rapportent que St Dominique passait ses nuits en prière pour les pécheurs, et que le jour, il était tout entier à ses frères.

St Jean Cassien, que St Dominique a longuement médité, nous invite à ne pas quitter des yeux le propos de notre vie. Selon lui, notre profession a son but propre et sa fin : la pureté du cœur. Il invite les jeunes moines à persévérer dans le jeûne, la fatigue des veilles, la lecture et la méditation continuelle des Ecritures, afin de progresser dans leur chemin au désert. (Conférence I, Abba Moïse).

Profitons de ce carême pour revenir au Christ, la source et le cap de notre vie !

 

Cette année, le carême des frères étudiants de Lyon est marqué de plusieurs propositions !

  • « Pâques au Couvent » aura aussi lieu dans notre couvent cette année ! A l’occasion des célébrations du triduum, nous accueillerons un petit groupe pour vivre avec nous les jours saints autour des offices, des services communautaires et de temps d’enseignements mystagogiques ;
  • Tous les dimanches de carême, les frères étudiants prêchent à Vêpres sur la deuxième lecture de la messe, retrouvez toutes leurs prédications sur ce site !

fr. Alban Vallette d’Osia, op

Ce contenu a été publié dans Actualités, Apostolat, Frères étudiants à Lyon, Vie dominicaine, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.