Terre Sainte Dominicains 2018 – Programme – Jours 7 et 8

Terre Sainte Dominicains 2018 – Programme – Jours 7 et 8

«  Et le Verbe s’est fait chair » (Jn 1, 14)

Dimanche 22 juillet : jour 7

Dimanche ! C’est d’abord le jour du Seigneur. A partir de là, nos journées s’intensifient un peu, le rythme bat plus vite. Heureusement, nous garderons le même logement jusqu’à la fin : notre « QG » sera à Bethléem. Ce sera ainsi plus reposant.

Ce dimanche, nos pas nous porterons en cinq lieux différents : Cana, la Basilique de l’Annonciation (Nazareth), le Puits de Marie (Nazareth), le Mont Thabor, et Bethléem. Nous progresserons à travers les Évangiles, évoquant les noces de Cana, la figure de Marie, la Transfiguration, et la Nativité. Pas à pas, nous entrons maintenant dans le mystère de Jésus. Celui que nous avons vu prêcher au bord du lac de Tibériade, celui que nous suivons, qui est-il ? Le témoignage parvenu jusqu’à nous, présente ce mystère de l’Emmanuel – Dieu avec nous.

Penchons-nous un instant sur Nazareth. C’est le lieu de l’annonciation, le lieu où le verbe s’est fait chair. Frère Olivier nous expliquera ce que l’histoire dit de l’attente messianique particulière qui y régnait, et dans quel milieu Jésus a grandi. Nazareth est aussi intéressante au sens où l’on observe facilement la présence de l’Eglise à travers les siècles. C’est l’histoire de toute une présence chrétienne, et de la fidélité du peuple chrétien à ces lieux saints, que nous continuerons par notre pèlerinage. Le Puits de Marie, enfin, est un lieu de la tradition orthodoxe : la Terre Sainte est aussi un lieu unique pour nous familiariser avec les autres traditions chrétiennes.

 

Lundi 23 juillet : jour 8

Nous arrivons à Jérusalem par le Mont des Oliviers. Dans le témoignage des évangélistes, la montée à Jérusalem tient une place significative. Jésus s’y prépare, et prépare ses disciples. Mais nous sommes encore sur ce mont des Oliviers, lieu familier de Jésus, sur son chemin entre la maison de Marthe et Marie, et le Temple de Jérusalem. St Luc nous livre ce détail touchant : « Pendant le jour, il était dans le Temple à enseigner ; mais la nuit, il s’en allait la passer en plein air sur le mont dit des Oliviers. Et, dès l’aurore, tout le peuple venait à lui dans le Temple pour l’écouter » (Lc 21, 37-38). En ce lieu, Jésus aurait facilement pu fuir vers le désert et se cacher dans les grottes, mais il a choisi la confiance en son Père.

De l’Eglise du Pater Noster, lieu de l’enseignement du Notre Père, et encore aujourd’hui lieu de prière, Jérusalem se livrera dans une vue d’ensemble, montrant l’imbrication de toutes les religions, de toute une histoire en un seul lieu. Nous nous rendrons ensuite en l’église du Dominus Flevit, nous souvenant de la lamentation de Jésus sur Jérusalem « combien de fois ai-je voulu rassembler tes enfants à la manière dont une poule rassemble ses poussins sous ses ailes… et vous n’avez pas voulu ! » (Mt 24, 37).

Nous irons enfin au tunnel d’Ezechias, qui est intéressant à la fois pour l’anecdote que livre la Bible sur sa construction, mais aussi parce que l’archéologie pose un grand point d’interrogation sur l’existence de la Cité de David, un millénaire plus tôt. Cela nous mène à nous interroger : quelle lecture de la Bible ai-je ? Ce n’est pas un livre historique, mais tout ce qui s’y trouve est utile au salut des Hommes…

Cette journée sera donc très riche, et nous continuerons à parcourir les millénaires les deux jours suivants ! (La suite au jour 9 !)

 

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!