Terre Sainte Dominicains – Programme – Jours 9, 10… et 11

Terre Sainte Dominicains – Programme – Jours 9, 10… et 11

Mardi 24 juillet : Jour 9

Nous continuons notre voyage sur les pas du Christ, en ouvrant les textes de la Passion du Christ. Les lieux des derniers jours de Jésus à Jérusalem sont le théâtre du centre de notre foi : le mystère de la mort et de la résurrection du Christ. La Jérusalem où nous nous trouverons aura bien changé en 2000 ans. S’il n’est pas toujours possible de déterminer les endroits par lesquels Jésus est vraiment passé, il est bon de se laisser porter par les traditions qui ont porté à y vénérer et méditer les textes de la Passion.

En descendant les étages de St Pierre en Gallicante, nous arriverons ainsi au lieu où le Christ aurait passé la nuit en prison, lieu où nous pourrons prier le De Profundis. L’endroit est aussi lié au reniement de Pierre, qui ouvre pour nous le témoignage de la miséricorde divine, et de l’amour donné jusqu’au bout.

Au mont Sion, lieu du dernier repas, mais aussi lieu du cénacle, nous aurons beaucoup à évoquer : l’eucharistie, la pentecôte, le passage de l’enfermement des disciples au don de l’Esprit… et les tensions qui se concentrent aujourd’hui sur ce mont saint.

Puis nous retournerons à Bethléem et ses environs, où nous choisirons quelques-uns des nombreux lieux importants : la Basilique de la Nativité, le champ des bergers, la grotte du lait… C’est alors la figure de Marie que nous contemplerons. Nous continuerons à tisser les fils qui lient les deux Testaments, à travers la généalogie de Jésus. Nous tâcherons aussi d’organiser une rencontre avec les sœurs, évoquant la situation des chrétiens dans cette ville.

 

 

 

 

 

Mercredi 25 juillet : Jour 10

« la grâce de Dieu s’est manifestée
pour le salut de tous les hommes » (Tite 2,11)

La Via Dolorosa est un lieu très ancien de prière des pèlerins, et particulièrement de prière d’intercession. Qu’est-ce qu’intercéder ? Qu’est-ce qu’oser demander quelque chose à Dieu ? Nous méditerons le chemin de croix, portant ensemble les prières qui nous sont confiées.

Nous nous rendrons ensuite à Yad Vashem, mémorial des victimes de la Shoah, mais aussi lieu de reconnaissance envers tous ceux qui les ont protégées. Là encore, nous nous efforcerons de laisser l’Évangile résonner dans notre histoire contemporaine, même la plus sombre.

Enfin à Ein Kerem, oasis de verdure aux portes de Jérusalem, nous évoquerons la figure de Jean le Baptiste, autre trait d’union dans l’histoire du salut. Nous nous demanderons ce qu’est être un précurseur, désigner l’agneau de Dieu, annoncer l’Évangile.

 

Jeudi 26 juillet : Jour 11

« Notre cœur n’était-il pas brûlant en nous, tandis qu’il nous parlait sur la route et nous ouvrait les Écritures ? » À l’instant même, ils se levèrent… pour  leur dirent : « Le Seigneur est réellement ressuscité : il est apparu à Simon-Pierre. » (Lc 24,32-33)

Profitant du départ tardif de notre avion (arrivée à Lyon à 00h05 vendredi 27 juillet), c’est au monastère d’Abu-Gosh que nous ferons notre dernière halte, et où nous aurons le loisir de goûter, peut-être, encore un peu de silence et de prière.

En effet, arrivant au terme de ce pèlerinage, il faudra se donner le temps. Le temps d’aborder avec courage et confiance les questions que le Christ Jésus nous pose. Lorsque nous serons de retour chez nous, quels fruits porterons-nous ?

 

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!