Samuel, le voyant qui ne voyait pas

Samuel, le voyant qui ne voyait pas

Méditation pour le quatrième dimanche de Carême, Laetare, sur la première lecture de la messe (1 S 16, 1b.6-7.10-13a).

Dans l’exhortation apostolique Evangeli Gaudium, le Pape François rappelle à tous les prédicateurs qu’ils sont – ou doivent devenir – contemplatifs de la Parole et contemplatifs du peuple. A lire toute son histoire, on voit que Samuel fut un grand modèle en la matière : homme de terrain et homme du sanctuaire.

Mais plutôt que le modèle achevé, ce texte nous montre un prophète qui apprend. C’est sur cela que je voudrais m’arrêter ce soir avec vous mes frères.

Un peu plus tôt dans le livre, nous voyons Samuel dire de lui-même : « C’est moi le voyant » (1 S 9, 19). Dans le livre des Chroniques, on parle de lui comme « Samuel le voyant » (1 Ch 9, 22 ; 29, 29). Or, dans l’extrait que nous venons d’entendre, Samuel se trompe ! Quelle est son erreur ? « Ne considère pas son apparence ni sa haute taille ». Son erreur, c’est de faire de l’apparence le critère d’élection. Le voyant est trop sûr de ses yeux…

On le voit, la claire vision vient donc uniquement de la Parole du Seigneur. Le voyant doit devenir l’écoutant, et en écoutant, il réapprend à voir : à contempler. Contemplatif de la Parole. Regardez la différence entre la manière dont Samuel voit Eliab, et la manière dont il voit David. Dans les deux cas, on est dans l’apparence, mais le rapport à l’apparence a changé. Lorsque Samuel regarde David, rien n’apparaît physiquement du fait qu’il soit celui que Dieu choisit. Simplement, il est beau, voilà ! Contemplatif du peuple.     

En ce dimanche de Laetare, selon la parole du prophète Isaïe : Laetare Ierusalem ! je voudrais vous souhaiter, mes frères, et plus spécialement à ceux qui côtoient de près le jeunesse du peuple de Dieu, d’être des Samuel pour aujourd’hui. Que le Seigneur vous donne de profondes raisons de vous réjouir, en étant des contemplatifs du choix de Dieu, des contemplatifs des chrétiens qui naissent aujourd’hui, prêtres, prophètes, et rois.

Fr. Thomas Zimmermann

 

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!