Prêt à tout abandonner

Prêt à tout abandonner

(Witnesses/Abraham, Nikola Saric)

Sermon deuxième dimanche de Carême, 2021

Lecture du livre de la Genèse

Je me souviens, le jour de ma première communion, mes parents m’ont offert la Bible en image. Chaque fois quand je m’arrêtais devant l’image du sacrifice d’Isaac, je me posais la question : comment Dieu demande-t-il réellement à un père de tuer son fils ? Quel genre de Dieu est-ce que cela demande un sacrifice humain? Ou bien, qu’est-ce qui aurait pu pousser Abraham à exécuter la cruelle demande de Dieu? est-ce que c’est la foi ?

En effet, la foi d’Abraham avait déjà été mise à l’épreuve lorsque Dieu lui a demandé de quitter sa terre et sa famille et d’aller dans une terre inconnue, autrement dit, de se séparer de son passé. Et maintenant il lui est demandé de renoncer à l’avenir, car sans son fils la promesse de la terre n’était rien, elle finit dans le néant. Et en sacrifiant son fils, il se sacrifie lui-même, tout son avenir, toute la promesse.

Mais Abraham n’hésite pas même un instant, il a entièrement confiance en Dieu, au point d’être disposé à sacrifier son propre fils. Il est prêt à tout abandonner. C’est réellement un acte de foi extrêmement radical.

La leçon que ce texte veut nous montrer mes chers frères, n’est pas que Dieu demande à Abraham de faire quelque chose d’immoral, mais qu’Abraham est toujours prêt à faire la volonté de Dieu, il est toujours prêt à mettre Dieu avant ses propres préférences. En fin, la confiance absolue d’Abraham a fait de lui le modèle de tous les vrais croyants. Dieu ne veut pas la mort, mais la vie, le véritable sacrifice ne donne pas la mort, mais il est la vie et l’obéissance d’Abraham devient source d’une immense bénédiction jusqu’à aujourd’hui. « Je ferai de toi une grande nation et je te bénirai (…) en toi seront bénies toutes les familles de la terre. »

Parfois nous voulons donner tout à Dieu, mais nous constatons souvent que ce que Dieu veut de nous semble plus que ce que nous pouvons donner. Mais par la foi, c’est tout ce que nous possédons qui est appelé à être abandonné, pour déplacer nos cœurs de ce que Dieu a donné jusqu’à Dieu lui-même.

Chers frères, la vraie fécondité de nos vies repose sur l’acceptation de tout remettre à Dieu, pas seulement quand ça correspond à nos projets bien établis. Abraham obéit à Dieu sans rien comprendre à ce qui lui arrive. Il obéit et partit. La foi ne s’arrête pas, elle agit, elle obéit; elle ne calcule pas, elle accepte un avenir inconnu.

L’épreuve du sacrifice d’Abraham, c’est une épreuve pour renforcer la foi d’Abraham mais aussi elle est valable pour chacun de nous. on a besoin aussi que notre foi soit éprouvée pour qu’elle soit solide et forte.

Ce que Dieu désire vraiment de nous mes chers frères, c’est le don de notre propre cœur, en réponse à son amour, c’est d’accueillir au fond de nous l’amour qu’est Dieu, et d’aimer avec Dieu, en prenant part à la vie de Jésus. Amen.

Fr. Mina-Athanase Abdelmeseh Said, o.p.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!