L’unité dans Jésus, le Seigneur

L’unité dans Jésus, le Seigneur

(Cycle of Life/The Resurrection of Jesus, Nikola Saric)

Prédication 3ème Dimanche de Pâques, 2021

En ces jours-là, Pierre, rempli de l’Esprit Saint, déclara : « Chefs du peuple et anciens, nous sommes interrogés aujourd’hui pour avoir fait du bien à un infirme, et l’on nous demande comment cet homme a été sauvé. Sachez-le donc, vous tous, ainsi que tout le peuple d’Israël : c’est par le nom de Jésus le Nazaréen, lui que vous avez crucifié mais que Dieu a ressuscité d’entre les morts, c’est par lui que cet homme se trouve là, devant vous, bien portant. Ce Jésus est la pierre méprisée de vous, les bâtisseurs, mais devenue la pierre d’angle. En nul autre que lui, il n’y a de salut, car, sous le ciel, aucun autre nom n’est donné aux hommes, qui puisse nous sauver.

Ac 4, 8-12

Rempli de l’Esprit Saint ! On voit bien la différence que ça fait pour l’apôtre Pierre – la force de son témoignage étonne. Avant, il avait pris la fuite au lieu de témoigner son appartenance à Jésus, et de le suivre dans sa Passion, maintenant il devient le modèle du témoin de sa Résurrection.

« Par le nom de qui avez-vous fait cette guérison ? » c’était la question du Sanhédrin. Dans sa réponse, Pierre annonce le salut, en donnant à ce mot ses deux sens possibles : le malade a été sauvé de sa maladie, au sens physique, et nous pouvons aussi être sauvés – par le même nom. Il rapproche le nom de Jésus avec le nom divin : le Seigneur. « Jésus Christ est Seigneur » c’est la confession de foi, le kérygme dans sa forme la plus simple.

En effet, Pierre et Jean copient le parcours de Jésus : ils prêchent dans le Temple et guérissent les malades ; ils sont arrêtés et accusés par la même autorité ; après, ils souffrent une punition injuste – tout en se proclamant heureux. Pour ceux qui veulent être témoins du Ressuscité, voilà le programme !

Mais voyons aussi que l’apôtre Pierre ne se met pas en avant lui-même. En fait, le même nom qu’il a reçu de Jésus, il le lui redonne – la pierre, sur laquelle va être construite l’Église. L’Esprit Saint, dont il a été rempli, c’est Dieu qui agit en lui pour unir tous les hommes dans le Fils, qui est le Seigneur.

Les chrétiens, ce sont ceux qui invoquent le nom de Jésus Christ comme Seigneur. Cela implique de prendre un risque, de déranger l’ordre public et parfois à appeler le mépris, les menaces, la persécution – les martyrs sont plus nombreux que jamais aujourd’hui. Mais c’est dans ce nom que se trouve la guérison, le salut : de la maladie des corps, des âmes, de la société. L’Église n’est pas un projet de certains d’entre nous. Pas l’ambition d’un courant politique, intellectuel ou spirituel ; pas un groupe qui s’isole du reste de la société. Elle est construite sur Jésus Christ, en c’est en lui, seulement en lui, que tous les hommes trouveront l’unité.

Fr. Andreas Riis, o.p.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!