Quelle belle nouvelle de nous connaître amis du Fils de Dieu !

Quelle belle nouvelle de nous connaître amis du Fils de Dieu !

(Cycle of Life/The New Creation, Nikola Saric)

Prédication fête du S. Matthias, apôtre, 2021

Demeurez dans mon amour.
    Si vous gardez mes commandements,
vous demeurerez dans mon amour,
comme moi, j’ai gardé les commandements de mon Père,
et je demeure dans son amour.

Jn 15, 9-17

Demeurer dans l’amour de Christ, est l’un des traits fondamentaux soulignés dans l’Évangile que les disciples de Jésus doivent se rappeler pour être fidèles à sa personne et à son projet. Il ne s’agit pas seulement de vivre dans une religion, mais de vivre dans l’amour dont Jésus nous aime, un amour qu’il reçoit du Père.  

Demeurer dans l’amour de Jésus n’est rien d’autre que d’observer ses commandements qu’il résume lui-même dans le commandement de l’amour fraternel : c’est-à-dire, de nous aimer les uns les autres comme il nous aime (cf. Jn 15,12). 

Jésus, comme nous en témoignent les Évangiles et comme nous en faisons l’expérience dans nos propres vies, nous a aimés passionnément, gratuitement, généreusement et sans distinction. Jésus nous a aimés avec le même amour infini avec lequel le Père l’a aimé, jusqu’à se sacrifier lui-même. En nous donnant ainsi la plus grande preuve qu’il pouvait donner (cf. Jn 15,13). 

Jésus veut que cette façon d’aimer ne se perdre pas parmi les siens.  Demeurer dans l’amour de Dieu et aimer jusqu’au bout comme Il nous aime, est notre signe d’identité et notre vocation de chrétiens.

L’homme ne peut vivre sans amour. Parce que le cœur de la personne se définit par l’amour. Combien de personnes ont changé leur vie grâce à une bonne amitié. Combien de personnes qui ne connaissaient que la tristesse, ont commencé une nouvelle étape heureuse en rencontrant un bon ami. Jésus nous dit que nous sommes ses amis. Quelle belle nouvelle de nous connaître amis du Fils de Dieu !

Aimer et se sentir aimé est ce qui donne un sens à toute notre existence. Saint Jean dit qu’aimer, c’est connaître Dieu (cf. 1Jn 4,8), et dans la Bible, le verbe « connaître » implique d’avoir une relation intime et personnelle avec quelqu’un. Par conséquent, lorsque nous aimons, nous entrons dans l’intime communion intra-trinitaire, et ce n’est qu’en restant dans cette relation et cette communion d’amour que notre joie sera pleine.

La joie est un autre trait caractéristique du chrétien dont nous parle aujourd’hui l’Évangile.

La joie du chrétien, notre joie n’est pas le fruit du bien-être matériel ou la jouissance d’une bonne santé. Il ne s’agit pas non plus d’un simple sentiment. La joie du disciple du Christ est une conséquence de l’expérience de l’amour du Père manifesté en Jésus-Christ. Notre joie est une façon d’être dans la vie, une façon de la comprendre et de la vivre, même dans les mauvais moments.

La joie n’est donc pas un trait secondaire dans la vie d’un chrétien. Nous, disciples du Christ, devons être joyeux. Saint Paul a souvent invité les chrétiens à  » être joyeux dans le Seigneur « .

Aujourd’hui, alors que nous célébrons la fête de l’apôtre Matthias, l’un des premiers à faire l’expérience de cet amour de Dieu dans leur vie, demandons-lui d’intercéder pour nous auprès du Père afin que le Seigneur nous donne aussi le courage de nous laisser aimer par lui au point de nous rendre capables d’aimer sans mesure. AMEN

Fr. Jesús Nguema, o.p.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!