Extra conventum #1 – « Homme = fourmi »

Extra conventum #1 – « Homme = fourmi »


Ah ! Ce panneau, je le connais bien ! Je passe devant chaque fois que je vais en cours. Il me fait le sermon tous les jours sur la place Carnot. Autant vous dire qu’à force de le voir, de l’entendre, je finis par me demander s’il n’a pas raison. « Homme = fourmi »… Ça me dit quelque chose ça… Attends… Oui : « Et moi, je suis un ver, pas un homme… » Vous connaissez ? On chante ça de temps en temps, le vendredi. C’est le psaume 21. Bon, on dit « un ver », pas « une fourmi »… Mais c’est la même idée non ? Non ?

Non, pas sûr en fait, les psaumes ne font pas de mathématiques. « Homme = fourmi » ça a l’air trop scientifique, ça ne doit pas vouloir dire la même chose. Par contre, maintenant que j’y pense, les Proverbes font des maths avec des fourmis… et pas que des fourmis, il y a le choix !

Il y en a quatre, tout petits sur la terre, mais sages entre les sages :
les fourmis, race bien faible, qui font en été leurs provisions ;
les damans*, race chétive, qui, dans le rocher, se font un gîte ;
point de roi chez les sauterelles, mais elles avancent toutes en bon ordre ;
le lézard, on l’attrape à la main, mais il est chez lui au palais du roi.

Pr 30, 24-28

*sur Wikipédia ça s’appelle les hyracoïdes

Je préfère ça – j’aime avoir le choix du modèle. Mais bon, ce n’est pas la question. Donc, récapitulons : si homme = fourmi, et si fourmi = sage entre les sages, donc homme = sage entre les sages. Non ? Mmh… Pas convaincu. Je crois qu’il a été approximatif celui qui a écrit ça. La fourmi est sage, l’homme ben…   

Va vers la fourmi, paresseux ! Regarde-la marcher et deviens sage : elle n’a pas de supérieur, ni surveillant ni gouverneur, et tout l’été, elle fait ses provisions, elle amasse, à la moisson, de quoi manger.

Pr 6, 6

… il doit le devenir !

Fr. Thomas

 

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!